Gite rural & halte d’étape à Aups Var

Français English Deutsch Italiano Nederlands Español Português 简体中文

Le “torrent”

Jusque dans les années 50, au pied de la bastide coulait une rivière.

Cette rivière, notée sur les cartes au 100 000 ème sous le nom de “torrent”, coulait au pied du mur de soutènement, et descendait dans le vallon jusqu’à Aups.
Le village a été fréquemment inondé par les crues de la Grave, dont vous verrez une rue porter le nom: c’est le lit du torrent, aujourd’hui goudronné.
Au fil du temps, du fait de ces crues répétées, la place d’Aups s’est progressivement surélevée, laissant le porche de l’église, protégé de l’eau par sa lourde porte de bois, en contrebas de plusieurs marches.
Dans la nuit du 3 au 4 octobre 1866, les eaux sont montées à 1 m 83 dans le hall de la mairie. Une plaque témoigne de la catastrophe.

Son lit continue à évacuer les eaux de pluie lors des gros orages et il serait imprudent de considérer ce torrent comme inactif.
Un canal conduit les eaux de ruissellement qui traversent la route au niveau du radier et s’engouffrent dans l’ancien lit en contrebas.

En 2009, un vingtaine de bassins de rétention ont été crées dans la Grand Colle en amont de l’Estré, et contribuent à ralentir et à canaliser le flot des eaux de pluie et de ruissellement. Depuis ces travaux, le parking n’a plus jamais été inondé comme il l’avait été précédemment.